Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 23:00

chimie.jpgLorsqu'on connaît les réactifs (quoi agit avec quoi) et les produits, on peut écrire l'équation chimique. Mais celle-ci doit être équilibrée, il faut respecter certaines règles:
- On doit retrouver tous les atomes des réactifs dans les produits,
- la charges électrique des réactifs à gauche doit être identique à la charge des produits à droite.

 

Exemple, sans charge :

N2 + H2 → NH3

Il y a 2 N et 2 H à gauche, 1 N et 3 H à droite. Concernant les N, il faut donc mettre "2" devant NH3 pour en avoir 2. Ce qui donne 6H à droite, donc on multiplie H2 par 3 à gauche pour obtenir aussi 6H à gauche.

D'où N2 + 3H2 → 2NH3

 

Exemple, avec charge:

Fe3+ + Zn →  Fe + Zn2+

Il y a 3 charges + à gauche, et 2 charges + à droite. Pas de coefficient en indice, donc pas d'atomes "multiples" dans les molécules, on n'a donc que les charges à équilibrer. On multiplie par 2 le Fe3+ et par 3 le Zn2+ pour équilibrer les charges (6 d'un côté et 6 de l'autre). On obtient 2Fe3+ + Zn →  Fe + 3Zn2+.
Mais maintenant, ce n' est pas équilibré au niveau des atomes, il y a 2 Fe à gauche et 1 à droite, et 1 Zn à gauche et 3 à droite. On multiplie donc le Zn de gauche et le Fe de droite par 3 et 2. Ils sont neutres donc cela ne perturbe pas l'équilibre des charges déjà trouvé.

2 Fe3+ + 3 Zn →  2 Fe + 3 Zn2+

 

Exemple avec charges et atomes:

MnO4- +  Fe2++  H+-------->   Mn2++  Fe3++  H2O.

On commence par équilibrer les atomes spécifiques, et qui est à l'intérieur d'une molécule, ici le Mn par exemple (donc ce qu'on va lui faire va engendrer des changements aussi sur 0) .

- Il y a 1 atome de Mn à gauche et 1 à droite, c'est ok.
- On continue par 0 qui est aussi à l'intérieur d'une molécule: Il y en a 4 à gauche et 1 à droite. On le multiplie donc par 4.
- Donc H2 est aussi multiplié par 4, ce qui donne 8H à droite. On multiplie donc H par 8 à gauche.
- Là, l'équation est ok au niveau des atomes : MnO4- +  Fe2++   8 H+-------->   Mn2++  Fe3++  4 H2O.
- Occupons-nous des charges: Il y en a 1 "-" + 2"+" + 8"+" = 9 "+" à gauche et 2"+" + 3 "+"  = 5 "+" à droite. Comment équilibrer les charges sans perturber l'équilibre des atomes? Il suffit d'utiliser les Fe, qui sont tout seuls, non liés à d'autres atomes, et de charges différentes : On multiplie les Fe par 5 à gauche et à droite, ce qui donne 17 charges + à gauche et 17 charges + à droite:


MnO4- + 5 Fe2++   8 H+-------->   Mn2++ 5 Fe3++  4 H2O.

 


Pour ceux qui, là, de suite, se diraient " ok mais là le coefficient 5 tu le trouves comment, c'est l'habitude non? "

Ma réponse est : non. J'ai essayé les nombres entiers en partant de 2, et tout simplement en recalculant les charges totales avec 2Fe, puis 3Fe, puis 4, puis 5, je suis arrivée à une égalité de charge avec le coefficient 5. 

 

 

N'hésite pas à poser tes questions en commentaire ci-dessous. Toute question sera utile à tout le monde!!

Pour une bilan des connaissances, tu peux aller voir ici.


 

bon courage !!

 

 


Repost 0
Published by Joséphine - dans Physique Seconde
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 08:29

Pour finir sur le sujet du soutien scolaire, un petit rappel...

 

En 2009, Envoyé Spécial avait réalisé un reportage sur le business du soutien scolaire. De nombreuses pratiques abusives avaient été mises en lumière. Un professeur de finances affecté à l'enseognement des mathématiques, des familles en attente d'un professeur depuis des mois alors que les premiers cours ont été payés d'avance, des méthodes de recrutement quelque peu douteuses...

 

Fin 2011, les équipes '"Envoyé Spécial, La Suite", ont voulu faire un état des lieux de la situation 3 années plus tard. Le reportage est visible ici :

 

 

 

Résultat des courses : c'est à peine mieux. Et encore, le reportage ne parle pas de tout.

 

Et le pire, mais ça je le savais depuis longtemps : le laxisme du gouvernement, et des organismes chargés d'attribuer les agréments aux entreprises. Ces agréments étant leur assurance rentabilité, puisqu'il leur permet de faire bénéficier des déductions ficales à leurs clients...et par conséquent de facturer 2 fois plus cher.

Sans agrément, un cours est facturé 18€, avec agrément il sera facturé 36€, le client étant remboursé de 18€ lors du paiement de ses impôts.

Pour avoir créé une entreprise de soutien scolaire il y a pluseurs années, je peux affirmer que le cahier des charges donne l'illusion d'êre très précis, et si vous ne le respectez pas, adieu l'agrément. Dans les faits, cet agrément est donné à tord et à travers. Et surtout, aucun vérification concrète n'est faite au bout des 5 ans de validité.

 

Bref, c'est la porte ouverte à toutes les arnaques possibles. Mais ça, on le sait depuis longtemps.

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:15

 

Toujours sur la question du soutien scolaire qui revient souvent, après avoir vu les points positifs et négatifs du cours à domicile ou en agence, voici un comparatif cours hebdo/stage intensif.

 

Comparatif utile si vous ne pouvez opter pour les 2. Parce qu'évidemment, faire les 2 c'est l'idéal, ces 2 prestations sont complémentaires.

 

Le cours hebdo :

Chaque semaine l'élève prend un cours de 1h ou 2h. ( Pour ma part je ne donnais que des cours de 1h30 ou 2h. Une seule heure passe trop rapidement). Le prof commence par regarder ce qui a été fait de nouveau, les échéances importantes, devoir maison, contrôle, bac blanc... L'élève pose ses questions, le prof y répond, le travail est régulier, c'est plutôt une bonne chose. Le prof vérifie l'apprentissage du cours, l'élève ne eput pas prendre trop de retard ni accumuler trop de lacunes.

 

Problème : Si le cours hebdo commence après le 1er trimestre, l'élève aura déja accumulé pas mal de lacunes. Rattraper ces points faibles des mois précédents, tout en travaillant le cours de la semaine, c'est difficile. Cela demande plus de 2h par semaine, car pour les notions du moment, l'élève est très souvent bloqué par des méconnaissances antérieures. Tout prend plus de temps, et rattraper tout ça se fait sur plusieurs mois. D'où une grande déception des parents et de l'élève qui ont l'impression que rien n'avance et que les notes ne remontent pas.

 

Deuxième point problématique : un certain relachement peut s'opérer au fur et à mesure : l'élève travaille de moins en moins la matière tout seul, il attend le cours hebdo pour s'y mettre, et compte sur son prof pour tout lui expliquer. Ses efforts de réflexion disparaissent, il se repose alors trop sur son professeur.

Dans le passé jai déjà stroppé des cours hebdo pour cette raison, pour que l'élève se rende compte qu'il ne travaille plus tout seul. Mais chaque fois, je me suis retrouvée face à une incompréhension totale des parents, c'est dommage. Cela dit, la grande majorité des professeurs et des organismes ne tiennent pas compte de cette dépendance que l'élève développe. Au contraire, puisque cela fidélise le client...

 

Le stage intensif:

Très, très recommandé si l'élève a accumulé des lacunes. En 1 semaine, il revoit les chapitres principaux déjà étudiés en classe. Le stage intensif à raison de 2 à 4h de cours par jour pendant 5 ou 6 jours est l'idéal pour se remettre à niveau, et rentrer en classe en ayant ratrappé une bonne partie du retard. L'élève peut alors reprendre le train en marche, et poursuivre son année plus sereinement.

Plusieurs formes de stages : en pre-rentrée, pour réviser les notions de l'année précédente, et se remettre au travail fin août afin d'avoir la tête au boulot dès la rentrée scolaire. A la Toussaint, pour revenir de suite sur les notions incomprises de début d'année et ne pas prendre de retard.

Noël, février, pour réviser, combler un retard important. A cette date, le suivi hebdo sera alors également nécessaire, sans doute quelques semaines. Pâques, pour ceux qui ont un examen de fin d'année. Et enfin les stages de préparation au bac et aux brevet.

 

 

N'oubliez pas, un diagnostic du niveau, des lacunes et des points faibles permettra de mieux cibler la formule adaptée à votre enfant. Ou même peut-être, d'éviter tout simplement les cours particuliers grace au document-conseil fourni en fin de prestation. C'est expliqué ici : Bilan Scolaire & Méthodologique : C'est le moment !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans organisation
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 20:48

Beaucoup de parents et d'élèves vont, en ce milieu de second trimestre, se poser la question d'un soutien scolaire.

Mais sous quelle forme le choisir?

 

Je vais commencer par prêcher pour ma paroisse : commencer par cibler les problèmes. Et pour cela, un ptit bilan des compétences, des méthodes s'avère indispensable. Je propose ce bilan, ici :

Bilan Scolaire & Méthodologique : C'est le moment !

 

Il se peut, à la suite de cette prestation, que vous abandonniez l'idée d'un soutien scolaire, le document-conseil fourni par mes soins vous apportant alors l'ensemble des solutions aux points faibles de votre enfant...

 

Mais, admettons que vous ne souhaitiez pas faire appel à mes services, je n'vous en veux pas, j'ai parfois une tronche à faire peur.

 

Alors, quelle formule choisir parmis les innombrables offres des differentes enseignes?

 

A domicile, ou en agence?

 

 

Les + du cours à domicile :

  • L'élève est dans son univers, en confiance. Le prof est dans l'univers de la famille, il n'a pas le droit à l'erreur, sous peine de se faire bouffer le bas de pantalon par le chiwawa qui campe sous la table du salon.
  • L'élève a toutes ses affaires, c'est un point non négligeable, en tant que prof de collège, je sais combien il est compliqué d'obtenir des élèves qu'ils n'oublient pas tout ou partie de leurs affaires.
  • L'élève ne perd pas de temps.

 

Les - du cours à domicile :

  • La vie de famille est parfois compliquée lors d'un cours. Maman intervient 3 fois en 1h pour demander si on a pas soif, pas faim, ou si le chat serait pas caché dans la chambre parce que sinon il va faire pipi mais ne vous occupez pas de moi je ne fais que passer, continuez, continuez, continuez...
  • Si la chambre est occupée par un autre membre d ela famille, le cours se déroule dans le salon. P'tit frère regarde la télé; le chat se couche sur les cahiers, le telephone sonne, maman cuisine, papa met la table... pas facile de se concentrer dans des ambiances pareilles.
  • L'élève étant chez lui, il est à l'aise. Un peu trop à l'aise. Si le cours est à 10h du matin, il peut arriver qu'il "oublie" de se réveiller, et commence le cours avec 15 minutes de retard la tete dans l'gaz.
  • Il peut également être gêné de la "surveillance" de ses parents, qui mine de rien, tentent d'écouter ce qu'il se passe dans la pièce d'à côté. Et se met en colère si le prof commence à lui reprocher de n'avoir pas appris son cours, parce qu'il sait que, comme par hasard, ce truc là, ses parents l'auront entendu.
  • La venue du prof à la maison engendre une certaine implication de celui-ci dans la vie de famille. Le prof devient vite le confident de l'élève, ou des parents, ou des 2. Même s'il peut s'avérer utile de donner quelques infos perso au prof, une certaine limite doit être respectée. Et ce respect est difficile à entretenir lorsque les conversations se déroulent au sein du foyer.

 

Les + du cours en agence:

  • L'élève se retrouve dans une configuration "classe". Meme s'il est tout seul avec le prof, il est dans un bureau inconnu, un endroit neutre où l'affectif n'entre pas en jeu.
  • Les horaires sont fixes : on ne décommande pas ( sous peine de se voir le cours facturé tout de meme), on ne change pas d'horaire en général, ce qui permet un rythme régulier et rigoureux.
  • L'élève est concentré à 100%, rien ne peut le perturber. Le professeur a la possibilité de demander à l'élève d'éteindre son portable.

 

Les - du cours en agence:

  • Si les bureaux sont loins, l'élève perd du temps en trajets.
  • Même si ce n'est pas précisé dans la brochure, il se peut qu'il s'agisse d'un cours en petit groupe, parfois non homogène. Il y aura donc 1 prof pour 4, ou 5 élèves, de différents niveaux. Autant dire que l'efficacité de la séance s'en trouve fortement réduite.
  • Vous avez moins de "pouvoir" sur le professeur. Si votre enfant vous affirme que le prof est incompétent, vous n'avez aucun moyen de vérifier.

 

 

Remarquez que j'ai mis des "si" partout.

J'ai enseigné dans ces 2 configurations. Bien sûr, mes prestations étaient indiscutablement parfaites! Plus humblement, je n'ai jamais vendu du rêve, j'ai toujours fait mon boulot correctement, c'est tout.

Mais, on sait que dans les grandes enseignes ultra reconnues comme Acadomamamia, complétude ou autres Anacours, il y a vraiment de tout, du bon parfois, de l'arnaque souvent !

 

Alors autant essayer de faire le tri correctement !

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans organisation
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:45

 

 

Bill Gates a récemment prononcé un bref discours dans une école secondaire américaine à propos de 10 choses que l'école n'apprend pas mais que tout adolescent devrait assimiler le plus rapidement possible.

Il y a 10 ou 15 ans, j'aurais haussé les épaules en lisant ces règles. Aujourd'hui, je les trouve pleines de bon sens.

 

Règle 1 :  La vie est injuste : il faut vous y habituer!

Règle 2 :  Le monde se fout de votre amour-propre. Le monde s’attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règle 3 :  Vous ne gagnerez pas $60,000 par an en sortant de l’école. Vous ne serez pas vice-président en commençant, avec un portable et une voiture de fonction fournis, avant d’avoir mérité, gagné ces privilèges.

Règle 4 :  Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d’avoir un patron.

Règle 5 :  Travailler dans une friterie n’est pas s’abaisser. Vos grands-parents avaient un mot différent pour ça : ils l’appelaient une opportunité.

Règle 6 :  Si vous gaffez, CE N’EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de pleurer et apprenez de vos erreurs.

Règle 7 :  Avant que vous naissiez, vos parents n’étaient pas aussi ennuyants qu’ils le sont maintenant ! Ils sont devenus comme ça :
- En payant vos factures,
- En nettoyant vos vêtements,
- Et en vous entendant répéter sans arrêt combien vous êtes bons et cools.
Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans votre propre chambre et tout ce qui s’y trouve

Règle 8 :  Votre école s’est peut-être débarrassé du système « gagnant-perdant », PAS LA VIE ! Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse.  Ceci n’existe pas dans la vraie vie !

Règle 9 :  La vie n’est pas divisée en semestres. L’été n’est pas une période de congé.  Et très peu d’employeurs sont disposés à vous aider à VOUS ASSUMER, c’est votre responsabilité.

Règle 10 :  La télévision n’est pas la « vraie vie ».  Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 08:51

 

Vous prenez du temps chaque soir, chaque week end ou quelques jours par semaine pour aider votre enfant à faire ses devoirs, à apprendre sa leçon? C'est formidable, votre enfant a de la chance.

 

Mais sans le savoir, vous faites parfois l'inverse de ce que vous souhaiteriez.

 

Le langage :

 

"Lis ta propriété, et apprend-la"

L'élève lit alors sa propriété d'une traite, comme il lirait un livre, en mangeant des mots. Dans ce cas, il ne peut en aucun cas comprendre ce qu'il lit. Il faut l'aider à comprendre, et ensuite la mémorisation sera bien plus facile.

 

Par exemple, la définition de la médiatrice :

La médiatrice d'un segment est la droite qui coupe le segment en son milieu perpendiculairement.

 

Il faut décortiquer cette phrase pour la comprendre. Il faut que l'élève sache pourquoi TOUS les mots sont importants, pourquoi s'il en oublie,alors il ne s'gaira plus de la définition de la médiatrice.

 

Quels sont les éléments de la phrase qui donnent les infos importantes : "coupe en son milieu" et " perpendiculairement".

Pourquoi dit-on obligatoirement " d'un segment" : parce qu'il faut passer par un milieu. Or une droite n'a pas de milieu. Donc on doit dire "d'un segment", car un segment, lui, a un milieu.

 

A présent, il peut apprendre, et mémorisera plus facilement.

 

" Lis bien", ou " relis toi".

Lire bien???
Un élève ne comprend pas ce que cela veut dire. Il pense bien lire, et peut être , effectivement, lit-il très bien. alors, lis bien, ça veut dire quoi?

Alors on lui dira plutôt, " lis chaque mot, essaye de comprendre le lien entre chaque morceau de la phrase. On pourra même lui proposer d'entourer ou souligner le verbe, le sujet, les compléments, comme en grammaire.

 

Relis-toi
L'élève, dans la majorité des cas, relira ce qu'il a déjà lu, ou ce qu'il a écrit, exactement de la même façon que précédemment. Il vaut donc mieux l'aider à relire, ou lui demander, par exemple, de refaire l'exercice, ou de ré-écrire l'énoncé eux-meme, rapidement, sur une feuille blanche.

 

" Allez, c'est facile, tu sais faire".

Là, vous pensez rassurer votre enfant, mais au contraire, vous l'angoissez énormément !  Non seulement il n'y arrive pas, mais en plus il n'arrive donc pas à faire un truc qui est sensé être facile!

Gardez en tête que votre enfant ne réfléchit pas comme vous. Ce qui est facile pour vous ne l'est pas pour lui, d'autant plus si vous voyez qu'il bute. Donc au contraire, rassurez-le, dites lui qu'il est normal qu'il ne comprenne pas de suite, que c'est nouveau, qu'il faut du temps pour assimiler les nouvelles notions, mais que, comme tout le monde, il va y arriver et que vous allez l'aider à comprendre.

 

 

 

Bon courage !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans méthodes
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 08:54

 

On parle de méthode analytique lorsqu'on résoud un exercice en effectuant des projections des vecteurs forces sur les axes, et donc en utilisant la trigonométrie.

 

En quoi ça consiste?

 

On nous présente un scénario, où un solide est soumis à plusieurs forces. En général l'exercice a pour but de trouver la valeur d'une ou 2 de ces forces, connaissant certains paramètres, comme la masse du solide, l'angle du support.

 

La solide est immobile ou en mouvement rectiligne uniforme, ce qui permet d'utiliser la 1ère loi de Newton : Dans une référentiel Galiléen, si un solide est immobile ou en mouvement rectiligne uniforme, alors la somme des forces extérieures est nulle.

 

Nomenclature : P représente la force poids, c'est à dire le vecteur. P représente la norme de P, c'est à dire la valeur de la force en Newton.

 

La méthode de résolution:

 

On commence par faire une schéma, avec les forces dont il est question dans l'exercice. Attention, le sujet ne mentionne pas toujours le poids, mais vous devez le prendre en compte.

 

Les forces que l'on trouve en général:

  • le poids P, qui part du centre d'inertie et se dirige vers le bas verticalement,
  • la résistance du support R, qui part du milieu de la surface de contact , perpendiclairement au support, vers le haut,
  • la tension d'un fil, d'une tige, T, qui part du point de contact et se dirige en tournant le dos au solide,
  • les frottements f s'ils sont mentionnés, qui partenyt du centre de la surface de contact avec le support, parallèles au support et dirigés à l'opposé du mouvement,
  • Il se peut que le sujet mentionne une autre force F, souvent la force de rappel d'un ressort, mais dans ce cas elle est décrite de façon détaillée.

solide pente newton

Exo type : un solide immobile posé sur un plan incliné retenu par une barre

 

 

On applique la 1ere loi de Newton, c'est à dire que l'on écrit que la somme vectorielle des forces est nulle.

 

Par exemple : P + R + T = 0

 

Mais juste avec les vecteurs, on ne peut rien faire pour trouver la valeur des forces manquantes.

Il faut passer par les coordonnées des vecteurs. On va chercher la valeur de l'abscisse et de l'ordonnée de R et de T, ce qui permettra de retrouver R et T.

 

Pour cela, il faut redessiner votre schéma, en plaçant l'origine de tous les vecteurs au centre d'inertie. Puis on dessine un repère (O, i, j), avec par exemple ici O au centre d'inertie, (Ox) parallèle au support et (Oy) perpendiculaire au support.

 

solidePente2 On redessine les vecteurs partants du centre de gravité, et on définit le repère

 

Toujours sur le schéma, on projette les vecteurs forces sur les axes.

 

solidePente3

On projette les vecteurs sur les axes


 

Puis on écrit la 1ère loi de Newton projetée sur les axes ( je rappelle que ce qui se passe sur des vecteurs se passe aussi sur les coordonnées des vecteurs. Donc ici, la somme des abscisses est nulle et la somme des ordonnées est nulle).

On écrit alors:

  • Px + Rx + Tx = 0
  • Py + Ry + Ty = 0

 

Maintenant il faut trouver les valeurs des coordonnées des vecteurs, ou du moins les exprimer de manière littérale.

 

On rappelle que P = mg, donc P = mg, ce qui permet de connaître la valeur de P puisqu'on connait m et g.

 

Il faut ensuite exprimer Px et Py, en fonction de l'angle qu'ils forment avec P.

Le schéma permet d'expliquer la méthode: l'angle entre le support et le sol se retrouve au niveau de P.

retrouver angle

Si je place tout au même point, je vois que l'angle entre le sol et le plan se retrouve entre P et l'axe(Oy)


 

Connaissant P et l'angle, je peux donc exprimer Px et Py grâce à la trigonométrie dans les triangles rectangles.

  trigo1.jpg

Attention, la trigo dans les triangles rectangles donne la valeur positive des coordonnées Px et Py, mais il faut faire attention aux signes : ici, Px et Py sont du côté négatif de chaque axe du repère, donc Px et Py doivent être exprimés dans la 1ère loi de Newton de façon à être des valeurs négatives.

  • Px = - P sin α
  • Py = - P cos α

 

Il faut ensuite exprimer Rx et Ry, plus facile, puisque R est parallèle à l'axe des ordonnées. Donc Rx = 0 et  Ry = R

 

Pour T, on procède comme pour P. On connait l'angle entre T et (Oy), ce qui permet d'exprimer Tx et Ty en fonction de T, et de l'angle β. Comme précédemment faire attention aux signes: cette fois-ci le vecteur est orienté vers les x positifs et les y positifs.

trigo2.jpg

  • Tx = T cos β
  • Ty = T sin β

 

Le système projeté sur les axes devient donc, par exemple :  

  • - mg cosα + T cos β = 0
  • -mg sinα + R + T sinβ = 0

 

d'où:

  • T = mg cosα / cosβ
  • R =  mg sinα - T sinβ

 

En remplaçant les lettres par leurs valeurs numériques, on peut donc calculer T et R.

 

 

L'art de bien choisir son repère: 

Vous vous demandez " mais comment sait-on qu'il faut positionner le repère comme ceci ou comme cela?"

 

C'est une question d'habitude, et de logique. On va au plus facile. Dans l'exemple précédent, il est judicieux de choisir un repère tel qu'une des forces soit sur un des axes, cela permet de ne pas avoir de travail de trigo à effectuer pour une force sur 3.

 

Dans l'exemple suivant, c'est la même chose ! En positionnant le repère comme indiqué, on a 2 forces sur 3 ( f et R) qui sont le long des axes et donc qui n'ont pas besoin d'être projetées.

bonhommePente

admirez le style...


Dans l'exemple ci-dessous, une boule est retenue par 2 fils tendus de même longueur accrochés à 2 murs. Le repère le plus judicieux est indiqué : P se situe le long de (0y), et on positionnera l'origine de T1 et T2 au centre d'inertie. Les 2 forces de même valeur T sont alors symétriques. exmple3

 

 

Bon courage!

Si vous avez des questions : un com', un mail, tout est possible !


Repost 0
Published by Joséphine - dans Physique T°S
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 08:07

Il n'est jamais trop tôt pour s'y pencher.  Et c'qui est cool, c'est que les organismes se mettent à la page et utilisent les nouvelles technologies pour être accessibles au plus grand nombre.

 

Une application intéressante sur l'orientation des élèves peut être téléchargée sur Iphone : il s'agit de "Choisir son métier" éditée par Citéjob, en lien avec l'Onisep et le Ministère de l'Education Nationale.
Documentée, enrichie de vidéos, et sous forme de questionnaires, l'application est progressive dans la recherche du futur métier.

 

 

Image-1.png

 

 

 

Pour la télécharger, il faut aller là : Appli CitéJob

et cliquer sur "afficher sur Itunes"

 

Cette application est gratuite.

 

Sinon, le site traditionnel sur PC ou Mac est visible ICI.

 

 

Dernière trouvaille : un blog bien fait, avec des fiches métier bien pensées.

 

 

http://fichemetier.over-blog.com/

 

Que l'on retrouve sur Facebook là : https://www.facebook.com/profile.php?id=100003213343637

 

 

 

 

Alors n'hésitez pas, il faut toujours un début pour chercher son orientation.

Et il faut du temps pour la trouver.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 15:04

 

Chers Terminales,

 

 

 

Il est temps de penser orientation !!

 

Avant le 20 Mars vous devez vous rendre sur le serveur ADP pour y indiquer vos choix, 36 en tout, 12 par genre de cursus.

 

www.admission-postbac.fr/

 

Ne le faites pas à la derniere minute.

 

Allez dans les salons, les forums, lisez les magasines specialisés, fouillez le site de l'Onisep, et parlez en au maximum autour de vous.

Construisez vos idées, soyez cohérents avec vos possibilités, mais ne renoncez pas à un rêve par manque de confiance en vous.

 

une émission à ré-écouter :
Le podcast de l'émission des Experts sur Europe1, qui traite du sujet. Pas mal d'infos données par des gens du métier, de l'Onisep, et de la conception du site en lui-même. J'ai trouvé l'émission vraiment bien faite, et le site APB devient moins compliqué.

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Les-experts-Europe-1/Sons/Les-Experts-Europe-1-Procedures-post-bac-C-est-le-moment-900007/

 

 

 

Et si vous avez besoin de quelques conseils, je peux toujours me rendre utile!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 09:07

Après l'épisode " donnons des points à ceux qui bouffent des special K"  de ce cher Mr Dukon, qui voudrait donner des points au bac aux lycéens ayant une belle IMC, voilà que l'éducation est partout dans les médias cette semaine.

 

Hier soir, un reportage sur Direct 8 sur les écoles d'excellence, dont la fameuse Tersac.

Du bon journalisme de base, qui fait du sensationnel, et qui oublie de parler des vrais points positifs de cette école. Parce que le compte en banque des parents d'élèves ou les 5 hectares de "cour de récréation" n'apportent pas grand chose au débat. La seule chose qu'il faudrait retenir c'est que cette école essaye. Elle tente d'autres méthodes, là où l'école publique ou privé se casse parfois les dents. Elle a d'autres moyens, évidemment le fondateur n'est pas l'Abbé Pierre, mais cela lui permet d'autres pratiques, certaines bien fondées, d'autres peut-être un peu plus discutables.

Mais , s'il y a du positif, pourquoi ne pointer que le négatif?

 

http://www.direct8.fr/video/ctdmy/

 

 

Ce soir, c'est sur France 5, un reportage sur l'école publique : " l'école à bout de souffle". Je vais regarder, évidemment. Mais il y a (encore!) de grandes chances pour que le journaliste ne focalise et n'appuie que sur les faiblesses du systeme, et ne mette pas en valeur les points forts. Nous verrons!

 

 

Et puis mercredi soir , 19h sur Europe1, Luc Chatel sera l'invité de l'émission politique. A écouter, également.

 

http://www.europe1.fr

 

Repost 0
Published by Joséphine
commenter cet article