Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 08:29

Pour finir sur le sujet du soutien scolaire, un petit rappel...

 

En 2009, Envoyé Spécial avait réalisé un reportage sur le business du soutien scolaire. De nombreuses pratiques abusives avaient été mises en lumière. Un professeur de finances affecté à l'enseognement des mathématiques, des familles en attente d'un professeur depuis des mois alors que les premiers cours ont été payés d'avance, des méthodes de recrutement quelque peu douteuses...

 

Fin 2011, les équipes '"Envoyé Spécial, La Suite", ont voulu faire un état des lieux de la situation 3 années plus tard. Le reportage est visible ici :

 

 

 

Résultat des courses : c'est à peine mieux. Et encore, le reportage ne parle pas de tout.

 

Et le pire, mais ça je le savais depuis longtemps : le laxisme du gouvernement, et des organismes chargés d'attribuer les agréments aux entreprises. Ces agréments étant leur assurance rentabilité, puisqu'il leur permet de faire bénéficier des déductions ficales à leurs clients...et par conséquent de facturer 2 fois plus cher.

Sans agrément, un cours est facturé 18€, avec agrément il sera facturé 36€, le client étant remboursé de 18€ lors du paiement de ses impôts.

Pour avoir créé une entreprise de soutien scolaire il y a pluseurs années, je peux affirmer que le cahier des charges donne l'illusion d'êre très précis, et si vous ne le respectez pas, adieu l'agrément. Dans les faits, cet agrément est donné à tord et à travers. Et surtout, aucun vérification concrète n'est faite au bout des 5 ans de validité.

 

Bref, c'est la porte ouverte à toutes les arnaques possibles. Mais ça, on le sait depuis longtemps.

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 14:45

 

 

Bill Gates a récemment prononcé un bref discours dans une école secondaire américaine à propos de 10 choses que l'école n'apprend pas mais que tout adolescent devrait assimiler le plus rapidement possible.

Il y a 10 ou 15 ans, j'aurais haussé les épaules en lisant ces règles. Aujourd'hui, je les trouve pleines de bon sens.

 

Règle 1 :  La vie est injuste : il faut vous y habituer!

Règle 2 :  Le monde se fout de votre amour-propre. Le monde s’attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règle 3 :  Vous ne gagnerez pas $60,000 par an en sortant de l’école. Vous ne serez pas vice-président en commençant, avec un portable et une voiture de fonction fournis, avant d’avoir mérité, gagné ces privilèges.

Règle 4 :  Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d’avoir un patron.

Règle 5 :  Travailler dans une friterie n’est pas s’abaisser. Vos grands-parents avaient un mot différent pour ça : ils l’appelaient une opportunité.

Règle 6 :  Si vous gaffez, CE N’EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de pleurer et apprenez de vos erreurs.

Règle 7 :  Avant que vous naissiez, vos parents n’étaient pas aussi ennuyants qu’ils le sont maintenant ! Ils sont devenus comme ça :
- En payant vos factures,
- En nettoyant vos vêtements,
- Et en vous entendant répéter sans arrêt combien vous êtes bons et cools.
Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans votre propre chambre et tout ce qui s’y trouve

Règle 8 :  Votre école s’est peut-être débarrassé du système « gagnant-perdant », PAS LA VIE ! Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse.  Ceci n’existe pas dans la vraie vie !

Règle 9 :  La vie n’est pas divisée en semestres. L’été n’est pas une période de congé.  Et très peu d’employeurs sont disposés à vous aider à VOUS ASSUMER, c’est votre responsabilité.

Règle 10 :  La télévision n’est pas la « vraie vie ».  Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 08:07

Il n'est jamais trop tôt pour s'y pencher.  Et c'qui est cool, c'est que les organismes se mettent à la page et utilisent les nouvelles technologies pour être accessibles au plus grand nombre.

 

Une application intéressante sur l'orientation des élèves peut être téléchargée sur Iphone : il s'agit de "Choisir son métier" éditée par Citéjob, en lien avec l'Onisep et le Ministère de l'Education Nationale.
Documentée, enrichie de vidéos, et sous forme de questionnaires, l'application est progressive dans la recherche du futur métier.

 

 

Image-1.png

 

 

 

Pour la télécharger, il faut aller là : Appli CitéJob

et cliquer sur "afficher sur Itunes"

 

Cette application est gratuite.

 

Sinon, le site traditionnel sur PC ou Mac est visible ICI.

 

 

Dernière trouvaille : un blog bien fait, avec des fiches métier bien pensées.

 

 

http://fichemetier.over-blog.com/

 

Que l'on retrouve sur Facebook là : https://www.facebook.com/profile.php?id=100003213343637

 

 

 

 

Alors n'hésitez pas, il faut toujours un début pour chercher son orientation.

Et il faut du temps pour la trouver.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 15:04

 

Chers Terminales,

 

 

 

Il est temps de penser orientation !!

 

Avant le 20 Mars vous devez vous rendre sur le serveur ADP pour y indiquer vos choix, 36 en tout, 12 par genre de cursus.

 

www.admission-postbac.fr/

 

Ne le faites pas à la derniere minute.

 

Allez dans les salons, les forums, lisez les magasines specialisés, fouillez le site de l'Onisep, et parlez en au maximum autour de vous.

Construisez vos idées, soyez cohérents avec vos possibilités, mais ne renoncez pas à un rêve par manque de confiance en vous.

 

une émission à ré-écouter :
Le podcast de l'émission des Experts sur Europe1, qui traite du sujet. Pas mal d'infos données par des gens du métier, de l'Onisep, et de la conception du site en lui-même. J'ai trouvé l'émission vraiment bien faite, et le site APB devient moins compliqué.

http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Les-experts-Europe-1/Sons/Les-Experts-Europe-1-Procedures-post-bac-C-est-le-moment-900007/

 

 

 

Et si vous avez besoin de quelques conseils, je peux toujours me rendre utile!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:19

 Pfff, déjà un trimestre de passé, mais encore 2 trimestres entiers à faire!! Et là vous vous dites: " Nan, j'peux plus, l'anglais passe encore, on fait de l'oral, l'art plastique on rigole, le sport on s'défoule, la SVT on fait des TP... mais les maths... j'peux plus, j'm'ennuie ..."

 

- Parce que le prof est nul

Thèse fortement défendue par les 80% d'élèves qui n'aiment pas les maths, c'est parce que le prof est nul. Taratata, déjà, nul, ça vaut dire quoi? En maths, nul signifie le chiffre 0, qui est un chiffre absolument puissant ! Le Zéro rend nul tout nombre auquel il se multiplie : 1 milliard ( c'est énorme!!)  multiplié par Zéro, ça fait .... Zéro !! bref, nul, ça veut pas toujours dire nul, alors dis pas n'importe quoi s'teplé.

Le prof est... ennuyeux? Ha, mais tu écoutes tout? Tu essaies de suivre? Ou tu regardes vers le tableau le regard vide en pensant au cours d'après ou au dejeuner cantoche avec Virginie? Parce que s'il est 11h15 et que tu piaffes déjà de manger face à la dite Virginie, les 50 minutes restantes vont te paraître aussi longues qu'une mois de décembre à un enfant de 4 ans qui attend le Papa Noël.

Le prof parle de façon monotone? Ca arrive...Tout le monde a pas fait les cours Florent, on fait c'qu'on peut avec c'qu'on a. On chosiit pas d'enseigner parce qu'on s'exprime bien, tu sais. La vocation est ailleurs, heureusement. Après, ça se travaille l'élocution, le côté théatral si cher aux élèves ( enfin, si cher... yen a toujours quand même une moitié qui se fout de la tête du prof quand celui-ci tente de rendre ses cours plus dynamiques par quelques blagues), mais c'est pas inné , et tout le monde en est pas capable.  

 

cercle-des-poetes-disparus-1989-01-g-copie-1.jpg

 

Tout l'monde s'appelle pas Mr Keating...

 

 

Tu t'es déjà entendu parler devant toute la classe toi? On t'a jamais dit " donne le ton", " essaie de ne pas lire " " parle plus fort on t'entend pas"... ?? Les profs de langues savent de quoi je parle....

Il y a des profs timides, ça n'en fait pas des idiots, des profs fatigués d'avoir soigné leurs petits toute la nuit ( oui, tout à fait, je parle pour moi !!) des profs malades....et parfois, il n' s'agit pas d'un gros rhume... t'es tu déjà demandé si un de tes profs n'avait pas un réel problème dans la vie? une maladie grave, un handicap, un deuil, un divorce ?  Le prof est juste une personne normale, mais contraitement à toi, elle doit cacher l'ensemble de ses émotions toute la journee, tous les jours. Et ce n'est pas toujours facile. alors s'il n'empêche qu'il doit faire son boulot correctement, il faut aussi savoir parfois tolérer des baisses de régimes et d'efforts. 

 

Il est normalement plus aisé de cacher ses émotions positives.... à l'inverse d'ici...

 

  - Parce que j'y comprends rien

 

Oui ben tu fais pas beaucoup d'efforts non plus! Effectivement, si tu comprends que dalle, difficile de te rendre le cours intéressant. Alors partons du principe que le prof fait son métier un tant soit peu correctement, c'est à dire en ne négligeant pas les élèves à la traine, à toi de fournir ce qu'il reste d'efforts pour rattraper le dernier wagon. Ce thème est largement exploité dans divers articles de ce blog, alors je m'étendrai pas plus, mais dis toi toujours une chose : Si tu ne comprends pas, c'est qu'il y a quelquechose qui ne va pas dans TON fonctionnement. Jamais un prof n'est 100% responsable de la non compréhension des élèves, les torts sont toujours partagés.

Pour preuve, il existe de par le monde des enfants qui étudient seuls, avec leurs bouquins, et qui arrivent à comprendre.

 

maths1191482901.jpgLà, t'as l'droit de dire que tu comprends rien

 

- Parce que ça sert à rien

 

HAAA, mais ça va pas de dire des trucs pareils?!!


- les probas, les stats => premiers pas pour ceux qui veulent finir dans la finance, la banque, la recherche opérationnelle ( des maths appelés plus tard " optimisation", bien utiles dans l'industrie)
- les vecteurs => outil omniprésent dans les logiciels graphiques, donc utile pour les infographistes ( savoir d'où vient son outil de travail et quel en est la structure permet de prendre du recul sur son métier)
- la géometrie de base => utile en physique, puis dans des domaines utilisant l'espace ( archi, BTP...)
- le calcul => tous les jours, dans la vie courante, pour se former l'esprit
- l'analyse ( fonctions du lycée par exemple) => omniprésentes dans la physique et la chimie, et même en médecine.

Les maths sont des OUTILS : des outils pour la physique moléculaire, nucléaire, quantique, pour la mécanique des solides, des fluides, pour la chimie, etc.   Bref pour tous ces métiers qui concernent notre vie de tous les jours....

 

Et puis , t'auras l'air de quoi dans 20 ans quand ton gamin te demandera de lui expliquer 3x + 4 = 5 ? hein? !!!

Tu crois que tu lui diras " ben non, chais pas, pis ça sert à rien les maths gamin " .... J'ai comme l'idée que tu lui tiendras pas ce discours là....

 

- Parce que moi j'veux faire du droit/médecine/bibliothécaire après

 

Ben oué, chais bien. Sauf que de toutes façons, des maths tu dois t'en payer au moins jusqu'au bac ( ok, quelques réformes ont allégé le système, à mon grand désespoir), mais disons qu'au moins jusqu'en fin de seconde tu dois en faire, et si tu veux quand même te laisser la chance de changer d'avis dans ton orientation , faut rester le plus généraliste possible le plus longtemps possible ! C'est pas parce qu'à 12 ou 16 ans t'as décidé de faire conservateur de musée que tu vas rester sur cette idée les 10 années suivantes, t'es encore tout minot tu sais... Et suivant tes envies de réorientation, elles pourront t'être refusées parce que t'as arrêté une matière trop tôt... 

 

les-chats-107930.jpgOui, oui, t'es encore minot j'te dis, t'as le temps de changer d'avis 

 

 

 

Allez, un peu d'nerfs, on se bouge et on se motive, pour tenter de passer un second trimestre moins ennuyeux, plus motivant, plus sympa, quoi !

 

 


Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 21:07

Le premier trimestre s'achève, et les bulletins de notes viennent d'arriver dans les boites aux lettres, les cartables ou les carnets...

 

Pour certains, les notes sont catastrophiques, pour d'autres elles ne sont pas à la hauteur des attentes. Des parents sont décus, et parfois inquiéts pour la suite de l'année, et des années suivantes.

 

Sachez que chaque nouvelle année scolaire représente une étape de découvertes pour l'élève. Il faut s'adapter , mieux s'organiser, apprendre à appliquer les nouvelles méthodes...

Des classes comme la 3ieme, la Seconde et la 1°S sont très différentes de l'année précédente.

La quantité de travail demandée en 3ie est largement supérieure à celle requise en 4ie.

La classe de seconde est souvent déroutante pour les "petits" qui passent au lycée.

Quant à la 1°S, elle constitue le principal obstacle des lycéens: Pour une majorité d'élèves, une chute considérable des notes est visible au 1er trimestre en maths et en physique. Les méthodes sont sensiblement différentes de celles utilisées en Seconde, il faut fournir énormément de travail. Les mathématiques, qui etaient encore très calculatoires en Seconde, s'orientent vers la théorie, vers le calcul littéral, on utilise moins de chiffres, plus de lettres. L' 'à peu près' n'est plus autorisé, il faut faire juste, tout juste. Bref, parents d'élèves de 1°S, pas d'inquiétude exagérée si les notes sont en chute libre. Votre enfant doit se reprendre, fournir plus de travail, apprendre à s'organiser, rattraper ses lacunes, peut-être bénéficier d'un soutien, d'une aide extérieure, objective.  Ce moment de faiblesse est tout à fait "réparable", et ne présage en rien d'un échec plus général.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 02:45

Vous voilà  donc au commencement de vos études scientifiques...

 

Mais qu'est-ce qui va changer cette année? Pourquoi tout le monde me dit de m'accrocher? Pourquoi tout le monde me souhaite " bon courage" ??

 

Parce que... parce que cette année, ça va démarrer fort, surtout en maths.

Pas de révisions de l'an passé, le prof abordera le 1er chapitre dès le premier jour de cours.

 

Suivant les établissements, le niveau demandé sera différent. Mais sachez que si vous êtes dans un lycée ayant de très bons résultats au bac, vous êtes donc les futurs bacheliers, et il y a de grandes chances pour que l'on vous demande l'excellence dès la 1ere S.  Les classes scientifiques sont souvent affectées aux professeurs les plus rigoureux, et intransigeants.

 

Contrairement à la seconde, cette année, vous n'allez pas faire qu' appliquer. On va vous demander également de réfléchir. Et ça, c'est pas inné, ça s'apprend !

 

Le contenu du programme :

 

L'analyse :

 

une grande partie de l'année sera consacrée à l'étude de fonctions : Ensembles de définition, variations, limites, dérivées...

Les chapitres d'analyse de 1°S seront approfondis et complétés en Terminale.

 

Attention, petite bizarrerie de la 1°S : Au premier trimestre, vous allez apprendre à chercher les variations d'une fonction par opérations sur les fonctions usuelles, par associations, bref, par diverses astuces, mais qui ne peuvent pas s'apppliquer sur la totalité des fonctions existantes.

Puis, vous aborderez le chapitre des dérivées. Là, on vous indiquera que tout ce que vous aviez appris auparavant est à mettre aux oubliettes ! les dérivées permettent d'etudier les variations de TOUTES les fonctions existantes, c'est cette méthode qui est ensuite utilisée en terminale et lors des études supérieures.

Alors oui, c'est assez bizarre de vous faire apprendre une méthode, pour ensuite vous demander de l'oublier et vous en donner une autre.. et je n'ai aucune explicationà cela !

 

Les autres chapitres :

 

- Probabilités : une initiation aux probas de terminale. Pas de méthodes rigoureuses, pas de formules, on vous fait aborder ce chapitre de manière peu organisée. C'est cependant un chapitre intéressant car appliqué à la vie courante.

 

- Produit scalaire : multiplier des vecteurs.. bizarre, non? on ne multiplie pas des triangles, mais on peut le faire avec des vecteurs... chapitre très calculatoire, pas mal de méthodes clés à apprendre et à assimiler. Chapitre absolument utile car il constitue la base du chapitre "mécanique" en Physique-Chimie.

 

- Barycentre : Fait partie de la géométrie analytique ( géométrie avec calculs). Utile pour la physique, et doit être absolument assimilé et révisé pour la terminale.

 

- Stats : Pas grand chose à dire, chapitre ultra facile....

 

- Géométrie dans l'espace : Attention, pas évident de rédiger des démonstrations en 3 dimensions. Le programme de géométrie de collège doit être su dans les moindres détails.

 

- Trigonométrie : beurk, rien que le titre est bizarre. Chapitre compliqué, nécessitant énormément de travail et d'apprentissage du cours. A ne zapper sous aucun pretexte, très largement utilisé en Terminale.

 

 

 

En conclusion, le rythme de travail est très rapide cette année. Ne prenez aucun retard, travaillez beaucoup, entraînez vous au maximum aux exercices.

La 1°S est difficile car vous abordez des maths plus orientés vers les études scientifiques, c'est une nouvelle façon de travailler à laquelle vous devez vous adapter rapidement. En Terminale par contre, vous trouverez le programme plus facile ( plus complet, mais plus facile!).

 

Bon courage !

 

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 18:42

Mardi 7 Septembre, 4ie jour de classe, premier jour de grève. Sans doute pas le dernier.

 

Hors de question dans ce blog de débattre du bien-fondé ou non de ces événements, nous ne sommes pas là pour ça!

 

Par contre, la prof-rabas-joie ne peut s'empêcher de vous indiquer comment ne surtout pas perdre cette journée à flaner en ville avec les copines ou à battre votre meilleur copain à Super Mario.

Et, non, approfondir vos connaissances sur la vie de vos "amis" sur Facebook ne pourra non plus être considéré comme du travail.

 

Plusieurs cas de figure:

 

  • Vous êtes dans un collège/lycée peu gréviste

Les cours ont lieu, vous aurez au pire 1 ou 2h de permanence qui vous permettront de faire les premiers devoirs donnés à la maison, ou , s'il n'y en a pas encore ( parce que vous êtes déja si bien organisé que tous les devoirs sont déjà faits ;) , de feuilleter tranquillement votre livre de Maths, de Philo ou de SVT,  histoire d'avoir une idée de ce qui vous attend cette année.

 

  • Vous êtes dans un collège/lycée plutôt gréviste, voire très gréviste

Je vous conseille déjà, si cela est possible, de vous rendre à votre établissement. Vous n'aurez peut-être que 2 ou 3 heures de cours, mais il serait embêtant de les louper, pour plusieurs raisons :

 

- Parce que, malgré la grève, le prof avance tout de même dans le programme, et donc en étant présent, vous ne prendrez pas de retard. Encore mieux, certains élèves seront absents, vous serez moins nombreux en classe et pourrez donc en profiter pour poser toutes les questions que vous souhaitez. 

 

- Parce que le prof décide de ne pas avancer pour ne pas pénaliser les absents, et dans ce cas l'heure sera consacrée à des révisions toujours bien utiles.

 

Vous risquez bien sûr de passer les trois-quart de votre journée en permanence. Mais ce temps peut être mis à profit :

- Partez à la découverte de votre établissement, rendez vous au foyer , pour demander des infos sur les différents clubs ou associations.

- Travaillez à plusieurs, faites les recherches demandées par le prof d'Histoire au CDI

- Allez à la rencontre des élèves du niveau supérieur pour leur demander des infos sur le programme de l'année, sur les profs que vous avez, leurs habitudes, le genre de contrôles qu'ils posent....

- Vous pouvez également prendre un livre de maths de l'année passée au CDI, et refaire les exercices de certains chapitres, ceux que vous préfériez. Le temps vous paraîtra moins long, et vous aurez revu des notions largement oubliées pendant les vacances, ce qui vous permettra de mieux suivre en classe.

 

 

  • Dans le cas où vous ne pouvez pas vous rendre au collège/lycée 

 

Vous êtes dépendant des transports, ils sont également en grève, et vous êtes "obligé" de rester chez vous ( trop duuuur ).  C'est sûr, vous êtes trèèèèès fatigué après 3 jours de cours, mais ne passez quand même pas votre journée au lit scotché à votre portable, votre pc et votre console !!

 

Profitez-en :

- pour réviser des notions des années précédentes,

- pour feuilleter vos livres,

- pour boucler tous les devoirs que vous avez à faire pour les prochains jours,

- pour commencer la rédaction ou la dissertation demandée.

Vous pouvez également fureter sur internet pour trouver des devoirs surveillés corrigés de maths et de physique sur les chapitres que vous êtes en train d'étudier. Ils constitueront un excellent moyen de vous entraîner au prochain contrôle.

 

Bref, ces journées de grève ne doivent pas être gachées. Les profs rattraperont de toutes façons leur retard, et pour cela ils seront obligés d'avancer plus vite en classe. Alors de votre côté, ne perdez pas de temps, prenez de l'avance, afin de ne pas être perdus lorsque tout d'un coup cela avancera plus vite.

 

A bon entendeur....

Repost 0
Published by Joséphine - dans vie scolaire
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 20:43
Les conseils de classe du 2d trimestre s'achèvent, voila donc le 3ieme trimestre et ses interrogations.

Pour les élèves en difficulté depuis le début de l'année, il est temps de faire ses preuves pour rassurer parents et professeurs. 

Mais attention, ce deuxieme trimestre est très court. Les vacances de Pâques seront bientot là, et la fin d'année est proche. Alors il faut s'y mettre de suite, ne pas attendre pour réagir. Chaque controle compte, ne pas penser que l'on va se rattrapper au prochain, car le prochain ne sera peut etre pas le bon, et le trimestre risque d'etre compromis.

Pour les collégiens, il y a aujourd'hui peu de redoublement, c'est vrai. Mais beaucoup vont se réorienter, vers les MFR, les MDP6, il faut y penser, et être conscient que ces sections demandent tout de meme motivation et effort.
Pour les autres, qui vont continuer au college, fournir plus de travail au 3ie trimestre permettra de rattrapper un peu de retard accumulé dans l'année, et d'arriver mieux preparé  la rentrée suivante.

Pour les lycéens, il s'agit plutot de choix de sections. L'eleve de Seconde qui souhaite aller en S doit faire ses preuves au 3ieme trimestre pour convaincre ses professeurs de ses possibilités. Meme si les notes ont été mediocres tout au long de l'année, une remontée des notes en fin d'année montrera les capacités de l'élève à se prendre en main et à progresser correctement.

Il faut rassurer les profs, leur montrer sa volonté, et les efforts que l'on est capable de fournir.

Bon courage !!!
Repost 0
Published by drille - dans vie scolaire
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:47
Pour 1°S et T°S :

De quelle couleur est un ours cartésien qui change de coordonnées ?

Blanc, car c'est un ours polaire



Logarithme et exponentielle vont au resto, qui paye ?

Exponentielle, parce que logarithme ne paie rien.


C'est Exponentielle et Logarithme sur un bateau. Logaritmhe dit "On dérive?" et Exponentielle: "M'en fout!"

Un x² se balade dans la fôret. Quand il ressort c'est un x. Pourquoi ? »
« Il s'est pris une racine !! »



Repost 0
Published by drille - dans vie scolaire
commenter cet article